Imprimer En savoir plus

picto La mise en place d’un lot de poussins de chair

Un démarrage réussi donne un maximum de chances aux poussins pour qu’ils atteignent les performances liées à leur patrimoine génétique. Nous vous rappelons quelques principes à respecter.


AVANT L'ARRIVEE DES POUSSINS :


Il est important de préparer le poulailler selon les normes suivantes :

  • Litière : 5 à 6 kg de paille broyée par m²
  • Température : soit 37° C sous les radiants et 28° C en ambiance, soit 32° C en ambiance. Le bâtiment doit être mis en chauffe 36 heures avant l'arrivée des poussins pour que la litière soit à bonne température.
  • Luminosité : 50 W par m² (ou 50 lux).
  • Equipement : un abreuvoir ou six pipettes et un point d'alimentation pour 100 poussins, ainsi que des séparations permettant de répartir les poussins par groupes homogènes (souches, âges très différents...).

 

 Sur le plan sanitaire :

  • Le bâtiment et le matériel doivent être parfaitement lavés et désinfectés. Il en est de même pour les abords immédiats du poulailler, particulièrement les zones de passage du matériel propre, de la litière et de déchargement des poussins.
  • Pour éviter de nombreux germes pathogènes (salmonelles) il est indispensable de mener de façon permanente la lutte contre les rongeurs.
  • L'eau distribuée doit être potable. Nous pouvons vous conseiller sur la manière de contrôler régulièrement la désinfection du bâtiment ainsi que la potabilité de l'eau jusqu'en bout de ligne.


A L'ARRIVEE DES POUSSINS :


Avant le déchargement, prélevez 10 poussins répartis dans différentes caisses pour faire réaliser, en laboratoire, les analyses bactériologiques, sérologiques et mycologiques. Votre vétérinaire interprétera les résultats et vous indiquera la conduite à tenir.

Le déchargement doit être rapide et les personnes qui le réalisent doivent porter des tenues propres (combinaisons, bottes, toque...) afin d'éviter d'éventuelles contaminations.

Si cela n'a été fait au couvoir, vaccinez les poussins dans les caisses en les étalant loin des points de chauffage, puis décharger les poussins une fois secs. Votre vétérinaire vous conseillera sur le programme de prophylaxie médicale à mettre en place en fonction des conditions épidémiologiques locales.


DURANT LES PREMIERES HEURES DE L'ELEVAGE :


  • Notez la présence de poussins morts dans les caisses, ou dans les heures qui suivent le déchargement.
  • Pesez un échantillon de 100 poussins pour contrôler l'homogénéité du lot.
  • Vérifiez la bonne répartition des poussins dans le bâtiment.
  • Contrôlez la consommation d'eau et d'aliment.
  • En cas de mortalité anormalement élevée, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

PENDANT LES PREMIERS JOURS D'ELEVAGE :


Notez chaque jour la mortalité, les poussins éliminés, la consommation d'eau.

En cas de mortalité ou de morbidité anormale, observez les poussins et faites appel à votre vétérinaire pour un examen clinique du lot. Un résultat d'analyse de laboratoire, sans observation des symptômes, ne permet pas toujours de résoudre le problème.

La pathologie rencontrée est souvent la résultante de problèmes techniques, compliqués de problèmes sanitaires.

Conservez à la disposition de votre vétérinaire les étiquettes des aliments distribués, afin de l'informer parfaitement sur les supplémentations et additifs incorporés.


Voir les autres fiches conseils